La future loi mobilité


#1

Pas de TGV, mais des projets de désenclavement, des transports plus verts, de l’open data, et un environnement institutionnel et légal plus favorable aux péages urbains.


#2

10 mesures qui pourraient figurer dans la loi mobilités :

Parmi lesquelles :

  • Un plan vélo
  • Les péages urbains
  • Une écotaxe PL régionale
  • des ethylotests sur tous les véhicules
  • une duminution de la vitesse autorisée en ville

#3

« Aujourd’hui, la loi donne déjà cette possibilité aux collectivités locales, mais seulement à titre expérimental et pour trois ans, ce qui est trop court au vu des investissements à consentir. Il faut y remédier », confirme aux « Echos » la ministre des Transports Elisabeth Borne.