liens du 01/03/2016 (covoiturage)

La fermeture récente du service de covoiturage sharette, pourtant partenaire de la RATP, met en lumière les difficultés à articuler les contraintes liées au covoiturage de proximité pour trouver un équilibre économique sur des petits trajets

Il faut dire que les contraintes peuvent apparaître comme rédhibitoires pour le conducteur, les montants en jeu peuvent sembler faibles et la disposition à absorber les aléas propres au covoiturage (petits détours ou encore petit retard de la personne prise en charge) est probablement moindre que sur un trajet de plusieurs centaine de km.

Il s’ensuite aujourd’hui une multitude d’acteurs sur un marché encore peu mature : Qui sera alors le Blablacar des petits trajets ? Si le leader du covoiturage longue distance regarde avec intérêt ce marché complexe, il n’a pas encore trouvé le bon modèle économique. De nombreuses sociétés s’y essaient comme Wayz-Up, iDVroom (SNCF), Citygoo, OuiHop’, Mapool, Karos, sans attendre Waze Rider, un service de Google.

Quelques démarches attirent l’attention, toutefois :